Hebdo 25 Haut-Doubs


Valdahon, une ville en fleurs

  • Au delà du fleurissement, c'est une démarche globale qui est récompensée.
  • Au delà du fleurissement, c'est une démarche globale qui est récompensée.
L’obtention d’une deuxième fleur au concours régional a mis en évidence le travail réalisé depuis des années dans différents domaines : Le choix affirmé d’une démarche de gestion durable

Les aménagements réalisés depuis de nombreuses années répondent avant tout aux attentes de nos concitoyens, attachés à une certaine qualité de vie d’une « petite ville à la campagne ». Les employés municipaux réalisent avec passion un travail considérable  : « gestion responsable de ces espaces, conception et aménagement de nouveaux massifs mais aussi valorisation pédagogique du patrimoine végétal. Composés de 13 personnes, les ateliers municipaux tiennent une place prépondérante dans l’amélioration du cadre de vie » souligne la mairie. Cette labellisation « Ville Fleurie » est pour eux une reconnaissance de leur travail que l’on peut aussi résumer en quelques chiffres reflétant le patrimoine végétal et le fleurissement. Valdahon compte en effet 192 arbres à entretenir, près de 7000 bulbes de tulipes qui sont plantés en octobre et en novembre, 5000 plantes (annuelles et vivaces) composées en mai, 112 jardinières pré-cultivées au sein de la serre communale ou auprès d’une société prestataire.

 

« Depuis l’obtention du label Une fleur en 1984, chaque année la ville, inlassablement, a présenté sa candidature au concours des Villes et Villages Fleuris pour obtenir une fleur supplémentaire. Les dernières orientations prises par la municipalité dans le domaine de l’environnement et les moyens mis en œuvre pour colorer notre cité de mille fleurs ont permis d’aboutir à cet objectif » poursuit la mairie qui souhaite mettre l’accent sur les points forts mis en avant par le jury. Par exemple les animations intergénérationnelles mises en place pour valoriser la démarche,  les actions autour  du parcours sportif du bois des Épesses ou du parcours éducatif du bois des Tronchot, les nombreux points fleuris, l’arrosage avec de l’eau récupérée, l’action communale d’offrir un arbre pour 1 are, payé par l’accédant à la propriété dans les lotissements communaux, le fleurissement des bâtiments publics…

 

« Depuis quelques années, la ville s’est engagée au Zéro Phyto en signant la charte d’entretien des espaces publics avec la FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles). De plus, plusieurs actions témoignent de l’engagement de la ville dans sa démarche de préservation de l’environnement, comme le paillage afin de limiter l’arrosage et éviter le désherbage, le choix de plantations résistantes à la sécheresse dans les massifs, ou encore l’utilisation d’un engrais biologique 100% naturel ». Autant d’atouts qui font aujourd’hui de cette ville à la campagne une cité qui peut arborer fièrement une deuxième fleur sur ses panneaux.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2019 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales