Hebdo 25 Haut-Doubs


Le foot poursuit sa féminisation

  • Depuis des années la fédération multiplie les initiatives.
  • Depuis des années la fédération multiplie les initiatives.
La séance découverte organisée pour les jeunes filles à Morteau avant Noël fait partie des animations souhaitées par la fédération française de football qui souhaite accélérer le mouvement.

D'une nation émergente au début du plan fédéral lancé en 2012, la France est devenue une place forte du football féminin avec non seulement des clubs comme l’Olympique Lyonnais qui brillent sur la scène internationale mais aussi une explosion du nombre de licenciées. Il y en avait à peine 60.000 en 2012, plus du double en 2017. Les clubs amateurs ont aussi fait des efforts. Un club sur deux avait une section féminine il y a cinq ans, désormais deux clubs sur trois en ont une.

La place de la femme dans le football n'a pourtant jamais été une sinécure, et ce n'est qu'après d'âpres combats pour exister que des femmes ont trouvé une place à responsabilité que ce soit au sein des clubs ou des instances. Désormais, la FFF souhaite accroître le nombre de dirigeants, d'éducatrices, d'arbitres et permettre aux femmes d'exister dans ce sport réputé "masculin". 

"Tout progresse. On met en place des plans d’accompagnement global en 360 pour féminiser tout le football français. C’est pour ça qu’aujourd’hui, il y a beaucoup plus de clubs qui offrent la possibilité aux joueuses de jouer au football. Et la Coupe du monde en 2019 en France va nous apporter un deuxième souffle qui va définitivement installer le football féminin français dans la hiérarchie mondiale." Se réjouit la fédération. Avec pour objectif de dépasser le cap des 200000 licenciées. 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2019 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales