Hebdo 25 Haut-Doubs


La ruralité plébiscitée mais...

  • Les Portes du Haut-Doubs, un territoire rural qui ne manque pas d'atouts (photo ccphd).
  • Les Portes du Haut-Doubs, un territoire rural qui ne manque pas d'atouts (photo ccphd).
Familles Rurales a souhaité connaitre l'avis des habitants des campagnes.

93 % des ruraux se disent satisfaits de vivre à la campagne, même si 5 % d’entre eux ont exprimé le souhait de la quitter à cause de l’ennui et de l’enclavement. Ces chiffres sont tirés d’un sondage publié récemment, réalisé par l’IFOP pour Familles Rurales. La vie à la campagne attire toujours autant les Français. Huit personnes interrogées sur dix pensant que la vie y est idéale, même s’ils sont conscients des inconvénients.

Au-delà du grand air, du calme et de la nature très appréciée et parfois un peu idéalisée, la vie à la campagne présente différents avantages, mettant d’accord les urbains et les ruraux : l’air y est moins pollué, le coût de la vie inférieur et la qualité de vie plus élevée. La nouveauté du sondage est dans l’attrait des jeunes pour la vie rurale : 60 % des moins de 25 ans se disent tentés par la campagne.

Les personnes sondées restent clairvoyantes et démystifient la vie à la campagne, l’associant au chômage, à la pauvreté ou à la disparition des services de proximité. Pratiquement 60 % des urbains en ont fait le constat, ainsi que 43 % des ruraux. Ces derniers ont surpris en dressant un tableau assez sombre de leur cadre de vie, estimant être abandonnés par l’état pour 51 % d’entre eux. Cette impression augmente chaque année, accentuée par la dégradation de l’accès aux services publics. Les ruraux reprochent surtout la désertification médicale, le manque d’aide à l’installation des entreprises et un faible accès à internet.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2019 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales