Hebdo 25 Haut-Doubs


La conjoncture hôtelière n'est pas au beau fixe

  • La conjoncture hôtelière connait une légère baisse au 3e trimestre.
  • La conjoncture hôtelière connait une légère baisse au 3e trimestre.
L'INSEE nous fait parvenir les chiffres de la fréquentation hôtelière en Bourgogne-Franche-Comté, lors du troisième trimestre 2018.

Les chiffres enregistrés lors de ce troisième trimestre 2018 ont été comparés à ceux de la même période en 2017. Le résultat affiche alors une baisse de fréquentation hôtelière de 2,2%, sur l'ensemble de la grande région. Cette dernière affiche alors le triste record de la plus forte baisse en France métropolitaine alors qu'au sein de l'Hexagone, la fréquentation bondit de 2,1%.

La situation s'explique par un repli de 3,6% de la clientèle française. Les nombres de nuitées de nos amis belges et hollandais régressent respectivement de 3,8% et 6,2%.

C'est en juillet que s'enregistre la plus forte baisse, que ce soit chez la clientèle française ou la clientèle étrangère. La fréquentation globale dégringole alors de 5,4%. En août, le retrait de la clientèle française se confirme tandis que la clientèle étrangère remonte légèrement. La clémence du mois de septembre permet une légère hausse de nuitées.

Malgré le recul de leurs fréquentations, les touristes belges, allemands et hollandais sont les touristes étrangers ayant le plus séjourné dans nos hôtels régionaux. Les chinois conservent un taux de fréquentation plutôt stable. La bonne surprise nous vient des Italiens qui font grimper leur propre taux de fréquentation de plus de 10% (10,1% plus précisément). Ces tendances sont surtout visibles dans les hôtels classés 1 ou 2 étoiles. L'hôtellerie haut-de-gamme ne se trouve que peu, voire pas du tout, affectée par ces fluctuations.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales