Hebdo 25 Haut-Doubs


Doubs : il s’en passe dans ce lit !

  • Pas de gilet jaune pour le Doubs mais une anormale couverture verte.
  • Pas de gilet jaune pour le Doubs mais une anormale couverture verte.
Une période décidément bien mouvementée pour un lit qui n’attend plus que la pluie pour reprendre une vie normale ou presque…

Depuis le début de la sécheresse cet été, le lit du Doubs aura décidément vécu bien des péripéties dans le secteur de Morteau et le défilé d’Entreroches. Beaucoup s’y sont promené voire y ont roulé, sans imaginer que leur passage pouvait nuire à l’écosystème qui tente tant bien que mal d’y survivre. Pour une photo ou la création de cairns, ces empilages de cailloux, des centaines de badauds ont piétiné le lit de la rivière. Ailleurs, certains se sont même enlisés, imprudences nécessitant l’intervention des secours.

Que dire également des dizaines de détritus trouvés comme sur le secteur de Villers-le-Lac, amenant la mairie il y a quelques semaines déjà à lancer le message suivant : « Ramassez vos déchets afin que notre nature reste intacte pour les générations futures ». Que dire encore de la présence de plants de tomates qui seraient dus à la présence d’excréments, preuve que la pollution n’est jamais bien loin.

Le Doubs a aussi connu récemment un autre événement plus insolite celui-là en voyant ses eaux, là où il en reste, devenir vert fluo. La conséquence de tests réalisés avec de la fluorescine, une substance non toxique visant à voir où sont les failles en partie responsables de la situation actuelle. (Cf. Dossier de la semaine)

Dernier épisode en date, à classer lui aussi comme insolite, la découverte côté suisse près du Saut du Doubs d’une grenade datant de la seconde guerre mondiale. Trouvaille qui a nécessité l’intervention de spécialistes. 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire



Les journaux partenaires

© -2018 Hebdo 25 Haut-Doubs • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales